Choisir une orthèse anti-ronflement : à quoi faut-il faire attention ?

177

Pour les ronflements causés par la langue, un embout buccal peut faire des merveilles pour diminuer le niveau sonore. Toutefois, il n’est pas si simple de choisir une orthèse anti-ronflement. Il existe de nombreux produits différents et souvent, le client lambda ne sait pas sur quels critères faire son choix. De plus, d’innombrables termes techniques sont employés, tels que « orthèse/appareil d’avancée mandibulaire » (OAM/AAM), gouttière de protrusion, gouttière anti-ronflement, orthèse de nuit etc, qui signifient la même chose ! Nous pouvons vous aider à trouver le dispositif adapté à votre situation en vous présentant ici les divers modèles et approches.

Une explication sommaire du fonctionnement de base des orthèses anti-ronflement

Les causes des ronflements peuvent être nombreuses. Si vos ronflements sont causés par votre langue qui tombe dans l’arrière de la gorge, alors une gouttière anti-ronflement peut se révéler efficace. Cet appareil met légèrement en tension la mâchoire inférieure et la tire vers l’avant. Ainsi, les muscles de la langue et la zone de la mâchoire inférieure sont également légèrement tirés vers l’avant, ce qui les empêche de retomber en arrière dans la gorge. Les voies respiratoires restent dégagées et les ronflements ne se font plus entendre. Les orthèses d’avancée mandibulaire peuvent être utilisées en cas de ronflement non pathologique, ainsi qu’en cas de formes mineures ou modérées d’apnée du sommeil.

Une orthèse anti-ronflement est différente d’un embout buccal anti-ronflement ou d’un appareil dentaire anti-ronflement.

Orthèse anti-ronflement

L’orthèse anti-ronflement, ou gouttière de protrusion, est le type de gouttière le plus répandu. Cet appareil empêche la partie arrière de votre langue (ou base de la langue) de tomber en arrière dans la gorge quand vous dormez sur le dos. Lorsque la langue tombe en arrière, cela peut entraîner une difficulté à respirer ou un rétrécissement des voies respiratoires. Une orthèse d’avancée mandibulaire peut donc diminuer les ronflements causés par la langue. Les muscles de la mâchoire inférieure sont mis légèrement en tension, ce qui les tire un peu en avant. Puisque les muscles de la langue sont attachés, entre autres, à la mâchoire inférieure, la base de la langue elle aussi est en tension et tirée vers l’avant. Ainsi, les muscles ne peuvent plus se relâcher et glisser en arrière. L’air respiré peut entrer et sortir de la gorge sans obstacle.
Les dentistes appellent “protrusion” ce déplacement vers l’avant de la mâchoire inférieure, c’est pourquoi ces appareils s’appellent “gouttière de protrusion”. Ils ne servent pas qu’à combattre les ronflements, mais aussi à traiter la “rétrognathie”, c’est–dire les mentons fuyants ou les “dents en avant”. Dans ces cas-là, la mâchoire inférieure de la personne concernée est naturellement positionnée trop en arrière et doit donc être artificiellement déplacée vers l’avant. Les gouttières de protrusion doivent être ajustées de façon sécurisée car leur rôle est de maintenir une tension constante sur la mâchoire inférieure. Pour garantir leur tenue, ces orthèses sont ancrées sur les dents de la mâchoire supérieure aussi bien que de la mâchoire inférieure. Les gouttières de protrusion sont couramment utilisées et il en existe de nombreux fabricants sur le marché.

Embout buccal anti-ronflement

Un embout buccal anti-ronflement a un fonctionnement complètement différent de la gouttière de protrusion. L’embout buccal vous empêche de respirer par la bouche et empêche que les tissus mous à l’arrière de la bouche et dans la gorge ne vibrent pendant le sommeil. Cela permet de diminuer les ronflements d’origine buccale.

La structure d’un embout buccal est semblable à celle d’un protège-dents de boxeur, mais contrairement à ceux-ci, qui sont volumineux et utilisés dans de nombreux sports, l’embout buccal anti-ronflement est d’une fabrication précise et délicate. Ainsi, il ne cause aucune sensation d’inconfort. Au contraire, il est agréable à porter. Il est également suffisamment grand pour ne pas risquer d’être avalé accidentellement pendant le sommeil.

L’embout buccal se place dans la bouche, entre les lèvres et les dents. Il n’est pas fixé aux dents mais enveloppe librement les dents du haut. La mâchoire, elle, reste mobile. L’embout buccal empêche de respirer par la bouche pendant le sommeil et prévient donc également les inconvénients liés : mauvaise haleine, muqueuses desséchées, caries et ronflements par la bouche. De plus, l’embout buccal facilite la respiration nasale, ce qui permet à l’organisme de mieux récupérer.

Appareil anti-ronflement

Un appareil dentaire anti-ronflement est fait d’arches en inox recouvertes de silicone que l’on positionne entre les gencives, déployées sous le palais. Cela exerce une légère tension sur la voûte du palais. Les appareils de ce genre servent à diminuer les ronflements de la bouche, y compris si vous ronflez la bouche fermée, indépendamment de votre position (ronflements rétrovélaires).
Les dispositifs anti-ronflement, toutefois, ne sont pas utilisés en cas de ronflements causés par la langue et leur champ d’utilisation est donc complètement différent des gouttières de protrusion (le cas du RonchAP est différent : ce dernier peut également être utilisé pour corriger les ronflements causés par la langue, entre autres).Pour qu’une gouttière de protrusion (ou orthèse anti-ronflement) exerce une traction suffisante pour tirer vers l’avant la mâchoire inférieure, il faut qu’elle soit solidement fixée aux mâchoires. C’est pourquoi l’orthèse anti-ronflement est fermement ancrée aux deux rangées de dents. Ainsi, une gouttière de protrusion consiste en réalité en deux “attelles” : une pour les dents de la mâchoire supérieure, et une pour la rangée de dents de la mandibule inférieure. Les deux attelles sont ensuite fixées ensemble. En fonction du type d’orthèse, cette fixation peut être intégrée et permanente, ou bien flexible. Elle se fait alors avec des élastiques ou vis. Il convient donc de distinguer les orthèses monobloc et bibloc.

Orthèses anti-ronflement monoblocs

Elles sont faites d’un bloc, ce qui signifie, pour une gouttière d’avancée mandibulaire, que les attelles de la mâchoire supérieure et inférieure sont liées ou moulées ensemble. Grâce à leur design simple, elles sont très faciles à insérer et à porter. À noter que les ronfleurs qui essayent une orthèse anti-ronflement pour la première fois apprécient la simplicité d’utilisation de ce type de gouttière. De plus, les orthèses anti-ronflement monoblocs sont considérablement moins chères que celles biblocs, dont la conception est plus coûteuse.

Un désavantage des orthèses monoblocs est leur absence d’adaptabilité. Lorsqu’une gouttière a été moulée, le degré de protrusion, c’est-à-dire d’avancement de la mandibule, ne peut plus être modifié. En effet les attelles supérieure et inférieure sont solidement liées. Pour la plupart des ronfleurs, cela ne pose pas de problème, mais dans certains cas, il faut réajuster le degré de traction de l’orthèse après quelques mois car la mandibule inférieure s’est “habituée” à la protrusion et se relâche.

De plus, une gouttière monobloc ne permet aucune liberté de mouvement. Tous les mouvements (latéraux, de haut en bas, d’avant en arrière) sont bloqués. Dans le cas des orthèses biblocs, seuls les mouvements d’avant en arrière sont empêchés.

Orthèses anti-ronflement biblocs

Les gouttières biblocs, elles, sont constituées de deux attelles reliées par des joints flexibles, des élastiques, des liens en plastique ou encore des vis métalliques. Ces liens peuvent être détachés et réajustés aussi souvent que nécessaire.

L’avantage des orthèses anti-ronflement biblocs est leur souplesse à l’utilisation. Il est possible d’ajuster l’espace entre les attelles du haut et du bas (qui correspond au degré de mobilité de haut en bas) ou encore le degré de protrusion (correspondant à la mobilité d’avant en arrière), ainsi que la tension exercée par la gouttière. Grâce à cela, les utilisateurs peuvent trouver et conserver la position parfaite pour leur mâchoire inférieure, ce qui soulagera au mieux leurs problèmes de ronflements. De plus, les gouttières biblocs permettent un mouvement latéral, ce qui signifie que même en portant l’orthèse anti-ronflement, vous pourrez toujours remuer librement votre mâchoire inférieure de gauche à droite. Cela permet de relaxer la mâchoire, même lorsque l’orthèse est portée sur une longue durée.

Au début, il se peut que les utilisateurs de gouttières biblocs doivent s’habituer à les porter car elles sont très ajustées et elles sont capables de créer une tension efficace dans la mâchoire. Leur utilisation peut donc provoquer des douleurs musculaires dans la zone de la mâchoire. Mais en général, les désagréments de la période de familiarisation disparaissent au bout de quelques semaines.

À cause de ces difficultés en début d’utilisation, certains dentistes recommandent une approche étape par étape. Le patient devrait d’abord essayer une orthèse monobloc, dont le prix est abordable, et une fois habitué à l’appareil et s’il semble pouvoir s’adapter à une gouttière à protrusion, il peut envisager l’achat d’une orthèse bibloc plus qualitative.

Parmi les orthèses anti-ronflement biblocs, citons les SomnoFit, SomnoFit-S, SomnoGuard AP, SomnoGuard SP et les gouttières faites sur-mesure par des dentistes.

Les divers moyens d’ajuster une gouttière de protrusion : thermoformage ou solutions sur-mesure

Pour qu’une gouttière de protrusion vous aille bien, elle doit être ajustée à votre dentition. Il y a deux moyens pour arriver à ce résultat :

Thermoformage

Avec la méthode du thermoformage, l’orthèse est moulée par l’utilisateur lui-même, chez lui. Il reçoit la gouttière sous forme de gouttière standard thermoformable. N’ayez crainte : chaque produit est livré avec des instructions détaillées. Généralement, le moulage à chaud se fait comme suit :

Il faut réchauffer l’orthèse dans de l’eau chaude jusqu’à ce que la matière devienne malléable. Ensuite, il faut placer la gouttière dans la bouche, mordre fermement et attendre quelques secondes que le matériau durcisse. Ainsi, vous aurez moulé votre dentition et la gouttière sera parfaitement ajustée à votre bouche.

Ensuite, il faut rincer l’orthèse parfaitement moulée sous l’eau froide et la voilà prête à l’utilisation. Si nécessaire, ce processus peut être répété plusieurs fois.

Conseil :

Pour ceux qui ne se sentent pas capables de mouler eux-mêmes leur orthèse ou qui ne sont pas suffisamment dextres, il est envisageable de faire ajuster régulièrement leur gouttière par un dentiste. Le mieux est de consulter un dentiste avant tout achat pour savoir s’il accepte de procéder aux ajustements et si oui, combien cela vous coûtera. De nombreux patients ont pu se faire aider de cette façon.

Les avantages de cette méthode sont clairs : une gouttière moulée sur votre dentition est beaucoup plus confortable qu’un modèle standard, puisqu’elle est adaptée à votre bouche. Comparé aux solutions personnalisées, le thermoformage a l’avantage de pouvoir être refait à l’infini, si par exemple votre dentition devait changer avec le temps.

Les orthèses thermoformables sont de loin les plus économiques mais le matériau dont elles sont faites a une durée de vie limitée. Elle varie entre 18 et 24 mois en fonction du fabricant. Le plastique mou de ces gouttières s’use bien plus vite que le matériau dur dont sont faites les orthèses de dentiste. De plus, une gouttière faite sur-mesure peut être moulée de façon bien plus précise et mieux s’ajuster à votre dentition qu’une gouttière thermoformable.

Parmi les orthèses anti-ronflement thermoformables, citons les SnorBan, SomnoGuard 3, SomnoFit et SomnoFit-S, pour les gouttières de protrusion. Parmi les embouts buccaux, le Somnipax Shield est également thermoformable.

Orthèses sur-mesure

Les gouttières fabriquées sur-mesure, ou orthèses de dentiste, ne sont pas moulées par l’utilisateur mais conçues et fabriquées par le dentiste ou son assistant, afin de s’adapter à la dentition de l’utilisateur. Pour ce faire, le dentiste réalise une empreinte de vos dents pour faire un moule en plâtre.

Les gouttières sur-mesure sont parfaitement ajustées à votre dentition. De plus, les orthèses de dentiste permettent de mieux gérer les éventuelles particularités de vos mâchoires. Ceci rend la gouttière plus efficace et confortable à porter. De plus, le degré de protrusion peut être très finement réglé dans le cas d’une orthèse de dentiste.

Le désavantage d’une gouttière sur-mesure est son prix élevé et son manque d’adaptabilité. Une fois fabriquée, elle ne peut plus être réajustée comme c’est le cas pour les orthèses thermoformables. Si la position de vos dents évolue, il faut vous faire fabriquer une nouvelle gouttière. Parfois, les utilisateurs de gouttières de dentiste se plaignent qu’elles sont tellement ajustées que leur prise sur les dents est trop forte. Ceci peut affecter le confort d’utilisation.

Somnofit Professional : un compromis entre les deux

L’orthèse anti-ronflement SomnoFit Professional est un compromis entre les gouttières thermoformables et celles sur-mesure. Bien qu’elle soit basée sur une empreinte de votre dentition faite par un dentiste, elle est fabriquée dans un laboratoire spécialisé à partir de formes standard. Grâce à cette standardisation de la fabrication, cette orthèse a un prix plus intéressant que les gouttières de dentiste traditionnelles. De plus, l’empreinte dentaire individuelle et l’aide d’un médecin est un avantage non négligeable.

Différences de fonctionnement : traction ou pression

Toutes les gouttières de protrusion fonctionnent sur le même principe : elles empêchent la base de la langue de tomber, relâchée, à l’arrière de la gorge. Ainsi, elle ne peut plus entrer en vibration. Afin de mettre en tension les tissus, deux méthodes sont possibles : soit par traction, soit par pression.

Avancement de la mandibule par traction

Une gouttière de protrusion en tension comporte des éléments liant la gouttière maxillaire (du haut) et la gouttière inférieure : deux liens de tension (élastiques) ou rubans de plastique. Ces élastiques créent une tension permanente sur la mâchoire inférieure mais permettent toujours une certaine mobilité de la mâchoire (latérale ou de haut en bas). Comme la mâchoire inférieure est tirée vers l’avant, la base de la langue est mise en tension et toute la langue est légèrement tirée vers l’avant. Les gouttières à traction sont plus confortables à porter grâce à leur adaptabilité et sont souvent mieux supportées par les patients que celles fonctionnant par pression.

Quelques exemples d’orthèses anti-ronflement à traction : Snorflex, SomnoGuard SP ou la SomnoFit et SomnoFit-S.

Avancement de la mandibule par pression

Les gouttières dentaires fonctionnant par pression permettent d’avancer la mâchoire inférieure au moyen d’une vis ou d’une fiche. Le déplacement de la mâchoire est ferme, ce qui signifie que pendant que l’on porte une orthèse à pression, il est impossible de bouger la mâchoire inférieure. Dès lors que la mâchoire inférieure est poussée ou tirée vers l’avant, la langue entre en tension. En plus des orthèses anti-ronflement biblocs dont les attelles sont vissées, des orthèses anti-ronflement monoblocs sont produites selon ce principe.

Quelques exemples : les ZQuiet, SomnoGuard 3 ou encore le SnorBan.

Orthèses anti-ronflement et dents manquantes

Une orthèse anti-ronflement, ou gouttière de protrusion, crée une tension artificielle dans la mâchoire qui est en permanence soumise à une légère traction. Cette tension se répercute sur les dents, aussi bien sur la rangée maxillaire (du haut) que sur les dents de la mâchoire inférieure. Lorsque la dentition est complète, cela ne devrait pas poser de problème car la pression est répartie sur toutes les dents. C’est en tout cas le cas des orthèses qui englobent toute la rangée de dents.. En revanche, il faut éviter les orthèses qui exercent trop de tension sur les incisives et canines (par exemple parce qu’elles ne vont pas jusqu’aux molaires).

Lorsqu’il ne manque que quelques dents, cela ne pose pas de problème pour le fonctionnement de la gouttière. Toutefois, s’il manque plusieurs dents aussi bien en haut qu’en bas, il convient de consulter votre dentiste avant d’acheter une orthèse anti-ronflement. Seul votre dentiste sera en mesure d’évaluer si votre dentition peut accueillir une gouttière dentaire et résister aux pressions sans problème.

Lorsqu’il ne reste que quatre dents ou moins de chaque côté d’une rangée de dents, alors il faut exclure l’utilisation d’une gouttière dentaire. En effet la tension, lorsqu’elle est distribuée sur un nombre insuffisant de dents, risque de compromettre leur stabilité.

Les ronflements causés par la langue peuvent toutefois être diminués à l’aide d’une thérapie positionnelle. Ceci permet d’éviter de dormir sur le dos et garantit que la base de la langue ne glisse pas dans les voies respiratoires.

Gouttières et prothèses/implants anti-ronflement

Si vous portez une prothèse orale ou dentaire amovible, vous ne pouvez pas utiliser d’orthèse anti-ronflement car la gouttière ne serait pas fixée à un support suffisamment stable. En tant qu’alternative aux embouts buccaux anti-ronflement, la thérapie positionnelle permet de lutter contre les ronflements causés par la langue.

Au contraire, des implants inamovibles ou un bridge ne sont pas forcément un obstacle à l’utilisation d’une gouttière dentaire anti-ronflement. Il convient néanmoins de consulter votre dentiste avant d’acheter une gouttière anti-ronflement.

Orthèses anti-ronflement et supraclusion

Si vous souffrez d’une forte supraclusion (dents en avant), le degré d’avancement de la mandibule standard offert par les gouttières dentaires pourrait ne pas être suffisant (c’est-à-dire que les élastiques pourraient être trop courts). Une orthèse (Somnofit) peut toutefois convenir aux patients avec une supraclusion. Les élastiques peuvent être réajustés de façon à ce que la gouttière dentaire soit confortable même en cas de forte supraclusion. Vous trouverez plus d’informations et de détails dans la fiche produit de l’orthèse anti-ronflement.

Gouttières de protrusion et bruxisme (grincement des dents)

Grincer des dents (le bruxisme) consiste à presser et frotter inconsciemment et de façon constante les mâchoires l’une contre l’autre. Les gouttières dentaires sont le meilleur remède contre le bruxisme car elles protègent la surface des dents de la friction. Une gouttière de protrusion faite pour lutter contre les ronflements peut se révéler efficace en cas de bruxisme car elle empêche les dents de se toucher : la gouttière agit comme une barrière de protection entre les mâchoires inférieure et supérieure.

Les personnes souffrant de bruxisme doivent toutefois faire attention : il est possible d’user une gouttière et de finir par la trouer ! En général, une orthèse anti-ronflement n’atteindra pas sa durée de vie habituelle d’un ou deux ans en cas de bruxisme qui exerce des pressions exceptionnelles. Dans ce cas, les personnes affectées feraient mieux de choisir une gouttière spécialement conçue pour lutter contre le bruxisme.

L’incontournable : une bonne hygiène dentaire !

Une fois que vous aurez choisi une orthèse anti-ronflement, il faudra prendre en compte un autre aspect important à l’utilisation. Si vous portez l’orthèse toutes les nuits, ce qui est recommandé pour en tirer des bienfaits thérapeutiques de longue durée, vous devez respecter une hygiène dentaire stricte. En effet, les particules de nourriture laissées dans la bouche suite à un brossage incomplet sont un festin pour les bactéries de votre bouche. De plus, lorsqu’elles sont plaquées sur la paroi de vos dents par la gouttière dentaire, ces bactéries se retrouvent dans les conditions idéales pour se développer et se répandre. Cela peut endommager votre dentition et causer des caries.

Les orthèses doivent être nettoyées après chaque utilisation et rangées dans un endroit frais et sec. Pour le nettoyage quotidien, vous pouvez utiliser des produits de type gels, brosses et tablettes spéciales. Veuillez ne pas utiliser de tablettes pour dentiers ou prothèses dentaires car elles sont trop agressives pour la surface des gouttières et réduiraient considérablement leur durée de vie.

Une astuce pour nettoyer ses gouttières

Pour nettoyer votre orthèse anti-ronflement, vous pouvez aussi utiliser ce moyen original :

Diluez du bain de bouche du commerce (tel que Listerine) dans de l’eau, à raison d’une part de bain de bouche pour trois parts d’eau. Utilisez une brosse à dents pour nettoyer l’orthèse pendant qu’elle trempe dans la solution. Tout de suite après, rincez abondamment l’orthèse à l’eau claire et froide et laissez-la sécher. Et voilà ! Vous avez trouvé le secret pour une utilisation agréable et durable de votre orthèse anti-ronflement.

Veuillez noter : ces informations ne peuvent remplacer l’avis d’un médecin. Avant tout traitement, nous vous conseillons de consulter votre médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.